Mode écologique : quelles matières privilégier pour l’environnement ?

Mode écologique : quelles matières privilégier pour l’environnement ?

Posted on by Nicolas

Le constat est sans appel : l’industrie de la mode est l’une des plus polluantes au monde. Heureusement, les habitudes de protection – et de consommation – tendent à s’améliorer. Pour protéger notre planète et réduire l’impact de nos vêtements sur l’environnement, de nombreux artisans ont opté pour des matières moins polluantes.

Marketplace de mode éthique : de nombreux vêtements éco-responsables à découvrir

Trouver ses vêtements éco-responsables n’aura jamais été aussi facile : Slowy, une start-up française, a pour vocation de démocratiser la mode éthique. Il s’agit d’une marketplace, c’est-à-dire une plateforme mettant en relation les vendeurs avec les acheteurs, comme c’est par exemple le cas d’Amazon. 

Slowy vous permet donc d’acheter des vêtements durables, conçus dans le respect de l’environnement, des animaux et du commerce équitable. Quel que soit le style de vêtement que vous recherchez, vous n’aurez aucun mal à trouver votre bonheur. 

Ceci dit, pour le consommateur, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver parmi les nombreux textiles disponibles à la vente. Pour vous aider, découvrez les matières à privilégier pour des vêtements éthiques : à la fois éco-responsables, respectueux de votre peau et soucieux du bien-être des animaux. 

Le lin 

Très résistant et nécessitant peu d’irrigation au moment de sa culture, le lin est un excellent choix pour des vêtements. Il a, en outre, l’avantage d’être en partie cultivé en France. Il vaut toutefois mieux privilégier le lin certifié « agriculture biologique » (label AB vert), qui garantit l’absence d’utilisation de pesticides, de rouissage à l’eau ou d’OGM.

Le lin est encore assez peu utilisé dans l’industrie de la mode. Heureusement, la tendance s’inverse petit à petit.

Le chanvre 

Tout comme le lin, le chanvre est une excellente matière pour la conception de vêtements éco-responsables. Là encore, sa consommation d’eau est faible. En outre, la culture du chanvre lutte contre le réchauffement climatique, puisque la plante absorbe le CO2 environnant et contribue à assainir les sols. Le chanvre offre également un grand rendement : sur la même surface de terrain, il est possible d’en produire 3 fois plus que le coton.

Le coton bio 

Bien qu’il consomme beaucoup d’eau et soit relativement fragile, le coton reste une matière incontournable dans l’industrie de la mode. La plante étant très vulnérable aux attaques d’insectes, la plupart des producteurs utilisent des pesticides : 25 % des pesticides vendus dans le monde sont destinés à la culture du coton. Des OGM sont également utilisés pour faire face à la forte demande.

Vous l’aurez compris : pour une consommation éco-responsable, il est important de choisir du coton bio, garanti sans pesticides et sans OGM.

Le polyester recyclé 

Apprécié pour son prix abordable, le polyester est également une matière très utilisée dans l’industrie du vêtement. Issu d’une fibre chimique, il est obtenu par la synthèse de deux composants du pétrole : l’éthylène glycol et l’acide téréphtalique. Initialement, il s’agit donc d’une matière polluante.

Néanmoins, le polyester a l’avantage de pouvoir être recyclé. Dans ce cas, elle une matière très intéressante en industrie éthique : à la fois abordable et respectueuse de l’environnement. 

Le Lyocell 

Dérivé de la cellulose, le Lyocell est une fibre synthétique issue d’essences végétales. Elle est biodégradable, et sa fabrication a lieu dans le respect de l’environnement : les solvants utilisés sont recyclables et non-toxiques. 

Il faut toutefois tenir compte de la traçabilité de la matière, en privilégiant les vêtements dont le Lyocell est tiré de forêts européennes : de cette manière, vous aurez la garantie que les normes écologiques ont été respectées.

Le cuir végétal

Enfin, le cuir végétal fait partie des matières les plus appréciées dans la mode éthique. Il est réalisé à partir d’écorces et de racines d’arbres. Tannée, la matière possède alors une texture quasi-identique à celle du cuir. 

En plus de contribuer à la protection des animaux, l’utilisation du cuir végétal est bénéfique pour la planète. Et pour cause, les cuirs animaliers sont habituellement tannés avec du chrome, qui constitue un actif toxique. Ce n’est pas le cas du cuir végétal.

Cependant, là encore, il vaut mieux prêter attention à la traçabilité du cuir végétal, et choisir une matière sans pesticide. 

Source image : pixabay