Vente d’un bien en viager occupé : notre guide complet

Vente d’un bien en viager occupé : notre guide complet

Posted on by Nicolas

Le viager occupé représente 90 % des ventes en viager. Et pour cause, ce mode de vente est particulièrement avantageux pour le crédirentier. Il lui permet de percevoir une somme chaque mois, tout en continuant à vivre chez lui durant toute sa vie.

Bien entendu, ce mode de vente comporte de nombreuses subtilités à connaître. Dans cet article, découvrez notre guide complet pour vendre un bien en viager occupé.

En quoi consiste le viager immobilier ?

D’une manière générale, le viager immobilier fonctionne de la manière suivante : l’acheteur verse, dès le début du contrat, un bouquet au vendeur. Il s’agit d’une somme conséquente, souvent comprise entre 20 et 30 % de la valeur du bien. Il paie ensuite des rentes mensuelles au vendeur, durant toute la vie de ce dernier.

Le vendeur est appelé le crédirentier (celui qui reçoit les rentes), tandis que l’acquéreur est nommé le débirentier (celui qui paie les rentes). Lorsque le vendeur est décédé, l’acheteur devient définitivement propriétaire du bien. Il peut alors en faire l’usage qu’il désire : l’occuper, y loger un proche ou encore le louer à un tiers.

Le viager immobilier se divise en deux catégories : le viager libre et le viager occupé.

Viager occupé : qu’est-ce que c’est ?

Le viager occupé est, de très loin, le choix le plus répandu pour ce mode de vente. Il permet au vendeur de continuer à vivre chez lui autant qu’il le souhaite, tout en percevant ses rentes viagères. Pour ce faire, il conserve un DUH (Droit d’Usage et d’Habitation), qui lui permet d’occuper le bien, mais pas de le louer ni de le prêter à un tiers.

En comparaison, le viager libre – bien plus rare – permet à l’acquéreur d’occuper le logement dès la signature du contrat. Il peut alors l’occuper comme bon lui semble, mais également le louer. Avec un viager occupé, une décote s’applique sur le prix du bien. Aussi, l’acheteur paie des mensualités moins élevées qu’il ne le ferait avec un viager libre.

Quels sont les avantages du viager occupé ?

Vendre un bien immobilier en viager occupé est un choix idéal pour les séniors qui souhaitent valoriser leur patrimoine, tout en continuant à vivre chez eux. Ce mode de vente permet d’obtenir un excellent complément de revenus, sans changer quoi que ce soit à son mode de vie.

Le viager occupé permet de réaliser des économies sur les travaux, car les réparations importantes sont à la charge de l’investisseur.

La vente en viager occupé a également l’avantage d’être sécurisée. En effet, si l’acheteur cesse de payer les rentes qui vous sont dues, le contrat peut être annulé. À ce moment, vous pouvez conserver les mensualités versées jusqu’alors.

Peut-on libérer un logement en viager occupé ?

Il est parfaitement possible, au moment de signer le contrat de viager, d’inclure une clause de libération anticipée du viager. Grâce à celle-ci, vous aurez le droit de quitter le bien quand vous le désirez, afin d’aller vivre ailleurs : chez votre famille, dans votre résidence secondaire, dans un établissement de repos, etc.

Dans ce cas, le bien sera automatiquement requalifié en viager libre. Le propriétaire pourra occuper le bien, et la rente sera revalorisée à la hausse. Attention toutefois : quelles que soient les circonstances, la libération anticipée du viager est définitive. Vous ne pourrez donc pas requalifier le contrat en viager occupé.

Comment vendre un bien en viager occupé ?

Pour vendre un logement en viager occupé, il est possible de faire appel à une agence immobilière généraliste. Néanmoins, afin d’être accompagné par des experts, l’idéal consiste à recourir à une agence spécialisée. Celle-ci vous évitera notamment de tomber dans les pièges classiques du viager : prix sous-évalué, erreur dans le contrat, manque d’informations, etc.

Source image: Pixabay