Que symbolise une chevalière ?

Que symbolise une chevalière ?

Posted on by Nicolas

On l’appelle parfois aussi un anneau sigillaire : la chevalière est une forme de bague, sur laquelle on trouve un large chaton permettant d’y graver des initiales, des armoiries et des symboles en tout genre. Si les traces de cet accessoire étaient déjà présentes du temps de l’Égypte antique, les significations associées ont naturellement été amenées à changer au fil des époques et en fonction des civilisations.

La chevalière et son Histoire

Avant de penser à acheter une chevalière, quelques petits rappels historiques peuvent être appréciés. En effet, il est pertinent de savoir que l’on a trouvé des chevalières dans les tombes de plusieurs Pharaons et de personnages emblématiques de l’Égypte ancienne, ce qui permet d’attester que ces anneaux portés sur les doigts existaient déjà à l’époque. Ils faisaient alors référence à des dieux, ou parfois à la nature.

On portait aussi la chevalière pour montrer son pouvoir au sein des civilisations grecques et romaines. Un peu plus tard, ce bijou était employé à la fois par les hommes et les femmes au Moyen-Âge, pour signer rapidement les documents dotés d’un sceau de cire. Avec ces chevalières gravées, il suffisait de poser le doigt contre la cire pour y laisser son empreinte (à une époque où les hommes, même haut placés, n’étaient pas toujours alphabétisés, et ne savaient ni lire ni écrire).

Puis, la chevalière revient sur le devant de la scène au cours du XVIIe siècle, on la trouve sur les doigts des nobles les plus fortunés. Ceux-ci ont alors pour habitude d’y faire graver le blason de leur famille.

Des significations et des pratiques différentes d’un pays à l’autre

En France, les descendants des familles nobles portent parfois encore une chevalière dotée des armoiries de la famille. Mais il faut savoir que ce symbole ne fait pas toujours écho à la noblesse, il est ainsi possible de porter ce genre de bijou sans avoir de titre spécifique. Le plus souvent, la chevalière est portée à l’auriculaire droit (pour les femmes, mais aussi pour les hommes cadets et benjamins de leur famille). En revanche, les aînés sont les seuls à porter la chevalière sur l’annulaire gauche. Ces pratiques existent surtout dans l’univers de la noblesse – les autres personnes restent naturellement libres de porter leur chevalière comme bon leur semble.

Il est primordial de relativiser les règles qui existent quand on cherche à savoir ce que signifie une bague ou une chevalière en fonction de la manière dont on la porte : il suffit de regarder à l’étranger pour comprendre que les pratiques sont partout différentes. En Angleterre, on a l’habitude de glisser les chevalières sur l’annulaire gauche. Mais en Belgique, les hommes et les femmes privilégient souvent l’auriculaire gauche, puisque l’annulaire doit être exclusivement réservé à une bague bien spécifique : l’alliance.

Porter une chevalière, toujours tendance au XXIe siècle

Précisons bien que la chevalière a des caractéristiques différentes d’une bague. En ce sens, celle-ci est généralement plus grande, mais aussi plus adaptée à la personnalisation, puisque la grandeur du chaton facilite les gravures de symboles ou motifs originaux.

À une époque où beaucoup de personnes aspirent à prendre le contre-pied de la consommation de masse et à se distinguer, il est intéressant de chercher à porter des bijoux élaborés sur-mesure, qui ne seront identiques à aucun autre. Dans ce but, l’idéal reste de faire appel à une maison française spécialisée dans la bijouterie, car les artisans passionnés sont les mieux placés pour vous fabriquer un objet de valeur qui vous accompagnera tout au long de votre vie.